Étiquettes

, , , ,

Partition

Partition originale du Te Deum de Marc-Antoine Charpentier, © BnF, département de la Musique, Rés. Vm1 259

Le concert de ce soir, samedi 17 août, à la Collégiale Notre-Dame de Villefranche, présentera une pièce mondialement connue : le Te Deum de Marc-Antoine Charpentier.

Ce motet polyphonique est à l’origine de la redécouverte, dans les années 1950, de l’ensemble de l’oeuvre de Charpentier, grâce aux travaux du musicologue Carl de Nys. Son prélude instrumental Marche en rondeau, dans une version arrangée par Louis Martini et Guy Lambert, est en effet l’indicatif de l’Eurovision depuis 1954. La popularité de ce morceau – même si beaucoup ignorent le nom de l’oeuvre et du compositeur – est immense et a entraîné un regain d’intérêt pour un compositeur qui avait sombré dans un injuste oubli peu de temps après sa mort.

Le Te Deum a été composé pour célébrer l’une des nombreuses victoires militaires du Roi-Soleil Louis XIV, vraisemblablement la bataille de Steinkerque en août 1692.

Charpentier a composé six arrangements de Te Deum, bien que seuls quatre soient encore disponibles.

Le Te Deum est entièrement composé dans la tonalité de Ré majeur, que Charpentier décrit comme « lumineuse et guerrière ». La pièce est écrite pour huit solistes et chœur accompagné d’un ensemble instrumental composé d’un violon, deux altos, d’une contrebasse, d’une flûte, d’un hautbois et d’un basson. La basse continue est jouée par l’orgue qui peut être doublé par une viole de gambe.

Il sera interprété à Villefranche, dans l’instrumentation voulue par Charpentier, par l’ensemble Antiphona au grand complet : 11 instrumentistes, 6 chanteurs solistes et un choeur de dix chanteurs sous la direction de Rolandas Muleika.

Avant cela, nous présenterons plusieurs pièces d’André Campra, Jean-Joseph Mouret et Marc-Antoine Charpentier qui toutes nous amèneront, graduellement, vers l’apothéose du Te Deum :

« De profundis » – André Campra (1660-1744)
« Pour un reposoir » – (H. 352) Marc-Antoine Charpentier (1645-1704)
« Ave verum corpus » – (H. 353) Marc-Antoine Charpentier (1645-1704)
« Fanfares » – Jean-Joseph Mouret (1682-1738)

Téléchargez ici le programme du concert.